INVISIBLES

Avril 2018. Long week-end.
Une soucoupe volante a survolé la ville. L'un de ces extra-terrestres s'est fait ressentir. Élégant, distingué et intelligent. Il m'a fait de loin de ces petits signes d'amitié habituels entre nous depuis qu'ils savent que je peux communiquer à distance.
J'ai l'impression qu'un autre vaisseau s'est posé dans un terrain rocailleux montagnard. L'armée française était là, au courant. Se profilait parfois la silhouette d'un gros camion militaire, d'un espèce de tracteur sur lequel était arrimé un vaisseau spatial et qui se reflétait jusque chez moi.
J'ai vu le redémarrage de la soucoupe ce matin. Les E.T. dedans prennent leur temps. Ce sont des professionnels de haut niveau. Chaque paramètre est tranquillement vérifié. La trajectoire et les obstacles prévus d'avance. Le pilote principal vérifie soigneusement qu'il ne va pas se projeter vers une haute montagne.
Celui qui était sorti de la soucoupe revient et s'allonge sur un lit. Ils disent: "Il est dans un état!". Tout entaché de nous, de quelque chose de collant et de sombre qui se détache de lui peu à peu. Il était devenu comme un gros pataud foncé alors qu'ils sont blancs, légers et bien proportionnés.
Les extra-terrestres ont patienté longtemps dans le vaisseau avec un parfait sang-froid. Ils étaient autant sur leur garde que les militaires qui se tenaient non loin. Personne ne voulait faire de mal.
Il y a un tableau de bord à l'intérieur de la soucoupe. Des niveaux d'énergie différents ont été allumés peu à peu. Un premier, puis ils ont attendu. Un deuxième. Attente. Tout est vérifié à chaque fois pour que cela se déroule bien jusqu'au bout. Au moment du troisième ou quatrième niveau d'énergie, la soucoupe volante produit un champ qui n'est plus celui dans lequel nous, humains, fonctionnons. Elle est enveloppée d'une "aura" qui n'appartient pas à notre monde habituel.
Le commandant de la soucoupe, qui n'en est pas sorti, anticipe ce qu'il fait en fonction de l'environnement qui l'entoure, dont les humains qui en font partie. Il semble que des militaires devaient être trop près ou positionnés au mauvais endroit. Le commandant a dit:"Celui-là, il faut le sacrifier", sans une fraction d'hésitation. Il ne pouvait pas faire autrement pour pouvoir s'envoler. Il m'a semblé qu'un soldat avait eu un problème de saignements de nez ou d'yeux.
Lorsque l'on ressent sur Terre les consciences des extra-terrestres, l'on se rend compte, bien sûr, de leur intelligence certaine mais aussi que ce sont des esprits lucides et sans pathos inutile. Si nous pouvons partager les mêmes types de sentiments, cela ne les empêche pas d'appartenir à une autre espèce vivante que la nôtre et qui, parmi nous, ne sacrifierait pas un animal pour sauver son équipage?...
Cette communication à distance avec moi, invisible et télépathique, ils ne sont pas contre. Ils ont compris que j'essaierai de m'exprimer librement et, du coup, si nous en sommes capables, ils essaient de m'expliquer ce qu'ils peuvent.
Il est très clair pour moi que la France réussit à établir un contact avec eux, volontaire de part et d'autre et que les militaires étaient là comme à un rendez-vous. En tout cas, cela ressemblait à un rendez-vous qui n'avait rien d'une première. Il est vrai que lorsque je dis "la France", il vaudra mieux préciser par la suite!

Premier Décembre 2018
Il y avait trois soucoupes volantes hier soir dans le ciel de la région.
Elles avaient la forme soucoupe, grandes, longues et fines. Métal raffiné, brillant, gris clair.
J'ai vu brièvement l'intérieur de deux d'entre elles, car elles communiquent complètement ensemble. C'est clair et lumineux, l'on dirait "ultra-moderne" chez nous, avec des écrans autour d'un vaste espace central. Ce sont sans aucun doute des structures pensées et construites, une telle organisation ne peut pas s'agréger spontanément.
J'ai communiqué avec quelques uns des E.T. J'ai immédiatement retrouvé leur manière d'être. Plusieurs avaient des vestes d'uniforme bleu marine. C'étaient les mêmes jolies têtes blanches. Je leur ai dit: "Vous n'avez pas ces deux demi-globes de part et d'autre du crâne". Ils m'ont répondu: "Ce n'est pas la même espèce, tout simplement". J'ai aussi reconnu leur méthode habituelle. J'ai vu les vaisseaux s'approcher, lumineux, dans le ciel de la nuit. Puis l'on sent qu'ils commencent à se poser des questions sur qui est là, à examiner la personne sur laquelle ils se sont branchés. L'on a échangé très amicalement quelques pensées. C'est très amusant de sentir leurs réactions. C'est spontané et naturel, comme quelqu'un qui n'a pas envie de dissimuler ses étonnements à quelque chose d'étrange.
Les vaisseaux spatiaux, en s'approchant, ont un incroyable brio. C'est ce que j'ai toujours aimé chez eux, cette virtuosité, ce panache. Pourtant, ils le disent textuellement: "C'est dangereux". Il ne considèrent pas la Terre comme quelque chose d'anodin. Ils l'a regardent d'abord de loin, en se préparant, parce que ce qu'ils vont faire, pénétrer dans notre espace, n'est pas si facile.
Je crois qu'il y avait hier soir, à ce contact, une double motivation. D'une part, cela leur plait de pouvoir échanger des pensées directement avec un être humain, la télépathie n'est pas si courante ici-bas. Ensuite, l'on sentait la présence de Christian Estrosi! Enfin, disons que, pour moi, cela évoquait ça.
Est-il en visite ici? Me les a-t-il envoyés parce que j'ai découvert récemment l'univers Ummo?
Évidemment, si quand Estrosi se déplace, il est accompagné de trois soucoupes, pas étonnant qu'il ait tellement d'entregent! Je parle de cela sur le mode de la plaisanterie mais je me suis exprimée là-dessus beaucoup plus sérieusement dans mon dernier livre. C'est ce qui se passait avec Nicolas Sarkozy. Il était complètement soutenu par toute une infrastructure extraterrestre. L'effet est plus que bizarre quand on s'en rend compte! Apparemment, ils n'ont pas l'intention d'abandonner les dirigeants qui sont à leur service depuis les années 2008.
C'est extrêmement dommage que l'on n'arrive pas encore à communiquer directement avec eux, sans les dénaturer. Les gens verraient qu'ils n'ont pas toujours ce côté violent et horrifique dont on parle partout. J'ai encore une fois essayé de leur faire dire le nom de leur planète. Rien à faire. Il y a un retrait de la conscience et ça ne produit que du silence. Par contre, ils m'ont montré quelque chose de la structure qui entoure la Terre et c'est beaucoup plus complexe qu'on ne le croit.
Il y a la boule terrestre dans l'espace, entourée, pas à proximité mais plus loin, d'un champ noir qui n'a pas l'air d'être simplement du vide mais d'avoir sa propre nature. Et dans ce champ, accolé à lui, se situe "l'écran" de l'autre dimension qu'ils traversent. Ils ne l'appellent pas la 4ème, ni même la 5ème, quoique ce soit déjà plus proche de la réalité. C'est, visuellement, comme une plaque de verre gigantesque, comme un obstacle, une frontière invisible qui a la transparence et la dureté du verre. La Terre pourrait être entourée comme ça, à partir d'un champ noir que déjà nous ne visualisons pas, de portes sur d'autres dimensions que l'on n'a pas encore découvertes. Il est probable qu'en restant toujours en 3D l'on ne le sente pas. Et là, j'y reviendrai. Parce que si cette frontière dimensionnelle est en 2D et qu'il faut, pour la traverser sans dommages, avoir la possibilité de jouer de la 5 ou 6D par exemple, c'est peut-être là que se joue l'avenir de l'humanité. Par exemple, question intéressante: cette frontière dimensionnelle a-t-elle été générée à l'intérieur de la société humaine à cause de l'avènement des smartphones et des écrans d'ordinateurs en 2D? Est-ce ce qui explique les drames qui se sont produits, les disparitions de personnes humaines et le fait que les extraterrestres s'y intéressent?
J'ai essayé aussi d'aborder le thème de la "copie" puisque j'ai pensé que tant Sarkozy qu'Estrosi étaient en fait morts, qu'ils avaient été transformés en duplicata biologiques d'eux-mêmes. A Nice, les E.T. avaient une manière de dire: "C'est un sarkozy", comme c'est un exemplaire de cette méthode, le nom propre devenant un nom commun et renvoyant à ce qu'est la chose en réalité. "C'est un sarkozy", dans leur pensée, cela voulait dire, c'est une chose distincte de l'espèce humaine, c'est un homme transformé en ça, c'est cette autre catégorie d'homme-là.
La "copie" est-elle une potentialité de la bande noire? Pas impossible.

Autre chose étonnante: certains E.T., en contact avec moi, ceux qui ont un visage pâle, une fente (qui sait sourire néanmoins) à la place de la bouche et d'immenses yeux noirs, au point qu'ils occupent parfois tout le plafond, qui communiquent assez facilement par télépathie ou locutions intérieures, ont l'air dégoûtés lorsqu'on leur parle de soucoupes volantes. Ce n'est pas la première fois que cela se produit. Je leur ai plusieurs fois demandé: "Mais montrez-moi une soucoupe, faites-en voler une dans le ciel, je n'en ai jamais vue, j'ai l'air complètement cloche de parler de vous sans en avoir vue!".  (Ce n'est plus tout à fait vrai, d'ailleurs. J'en ai aperçu une non loin de chez moi, dans le ciel évidemment, au moins une fois). Ils tournent la tête brusquement d'un air amer, en cachant quelque chose de triste. L'on dirait qu'en fait ceux-là n'aiment pas ça! Qu'ils n'en pensent pas de bien et qu'ils me trouvent stupide de demander une chose pareille. S'il y a un intérêt, un plaisir même à venir me voir, ils préfèrent flotter, invisibles dans les énergies de transmissions, de communications et s'ils essaient d''expliquer des choses qui les concernent; ils ne veulent pas me relier aux vaisseaux spatiaux.
Parfois, ils ont besoin de se cacher, tout transparents qu'ils soient!: "Il va me trouver". Est-ce bien sûr qu'ils parlent alors seulement de nous? Est-il possible, par exemple, qu'il y ait une fraction dissidente chez les extraterrestres qui ne soit pas d'accord avec ce qui se passe en ce moment sur Terre? Vu d'une autre galaxie, il était probablement difficile de comprendre pourquoi, par exemple, un breton blond aux yeux bleus, si semblable à un allemand blond aux yeux bleus, était obligé de se battre contre lui pendant la dernière guerre! Il fallait bien connaître l'histoire de l'humanité pour ça. Je me demande si le même problème ne se pose pas pour nous avec les extraterrestres. Tout est beaucoup plus complexe qu'on ne le croit. Certains ne sont pas d'accord avec ce qui s'est passé à Nice, ils ont l'air contre ce système d'incarnation et d'avoir du mépris pour ces machins artificiels qui déambulent sur Terre.

Une arme redoutable...
Comme je l'écrivais dans mon dernier livre, "M.I.B. sur la Côte d'Azur. De Roswell à Nice", il y a quelque part une évidente capacité à tuer en secret, je veux dire de manière incompréhensible pour les autres et, soit c'est l'ensemble des forces de l'ordre, des forces armées qui en sont complices, ce qui me paraît invraisemblable, soit c'est une secte qui s'est développée à l'intérieur de ce cadre-là.
Les forces armées (militaires ou policiers) ont l'air de rayonner particulièrement une énergie sombre, dense et lourde, le contraire du faisceau laser ou du faisceau lumineux et de l'utiliser de manière très ciblée. (Ils l'ont d'ailleurs dirigée plus d'une fois chez moi ou sur moi). C'est ce qui pourrait bien attirer l'attention particulière des extraterrestres. Les E.T. ont semble-t-il choisi de retourner la situation à leur avantage et d'exploiter les facilités données par les nouvelles technologies pour posséder des militaires, des policiers et leur matériel. À mon avis, ils ont eu le génie de développer, en leur sein, un réseau qui leur obéit. Ils ont décidé d'utiliser les facilités données par les nouvelles technologies pour produire des cas de possession et se pencher sur leur matériel.
Il serait préférable que ce ne soit que ça. Parce que j'entends d'étranges propos chez les E.T. qui ont parfois l'air catastrophés. Eux aussi se posent beaucoup de questions. "Elle se rapproche", "On va disparaître"... Comme les humains, ils ne sont pas gens à accepter si facilement d'être détruits. Ils veulent redresser la barre et se battre contre l'adversité. Si une autre dimension produit de plus en plus de ravages en raison de causes cosmiques, si la dimension invisible des E.T., dont leur planète X, se rapproche de plus en plus et pénètre dans notre 3D, il n'est pas impossible que rien ne soit intentionnel, que ce qui se passe ne soit produit ni par les E.T. ni par les humains.
La lettre E35 à madame Alicia Araujo, publiée dans Ummo-Sciences, parle déjà de cette ombre mortifère: "Il dit « Imagine-toi une mince feuille de papier ? Tu la vois ? » Quand je lui répondis que oui, il dit « Maintenant imagine-toi une sphère extérieure au papier qui projette une ombre. Tu la vois ? » Quand je lui répondis affirmativement, il dit « L’ombre n’est pas dangereuse pour le papier mais qu’arriverait-il si la sphère tentait d’entrer dans le papier ? » Je répondis que celui-ci se déchirerait.
Il me donna aussi l’exemple d’une émission de télévision ou d’usines atomiques. Les personnages qui apparaissent sur l’écran sont inoffensifs, mais si vous tentez d’entrer là où se produisent les courants à haute tension vous aurez des lésions, y compris  l’électrocution."

Ce que je vais vous dire est vrai: l'air vibre horriblement violemment, il y a des trépidations dans l'atmosphère ambiante d'une telle violence que je m'étonne que les gens ne s'en rendent pas compte.  Du ciel, et en rapport avec l'énergie solaire, tombe une pluie énergétique qui se transforme, accolée à notre matériel moderne, en du noir. Non plus la lumière solaire bénéfique, mais le contraire, de la vibration noire. J'ai 62 ans, j'ai vécu ma vie, je sais que la vie continue après la mort. Si j'écris, ce n'est pas pour moi, c'est pour vous. Vous ne le ressentez pas encore, c'est encore une période de CHANCE. Je sais que je ne connaîtrai plus jamais la merveilleuse tranquillité d'un air naturel parce que nous l'avons dénaturé. La Terre résiste, résiste, tant qu'elle peut, il y a sûrement encore de la marge. Si ces changements cosmiques font partie naturellement de notre galaxie, nous avons tout intérêt à inventer un matériel technique qui amoindrira le problème au lieu de l'AGGRAVER.
Pourquoi cette espèce vivante que l'on a toujours situé très loin, dans un monde inatteignable, je veux dire ces petits êtres étranges que sont les E.T., attire l'attention de tant de gens? C'est peut-être qu'ils sont beaucoup plus proches qu'avant, les pauvres, et qu'ils sont bien obligés d'y faire face, comme nous. Évidemment, si c'est une cause dont personne n'est responsable, alors, autant continuer à bavarder vingt-quatre heures sur vingt-quatre avec de puissants ordinateurs mobiles, je parle des smartphones, reliés à de puissants satellites, à de puissantes antennes relais, avec une densité extraordinaire sur toute la planète, le tout en contraignant simultanément la lumière, qui était faite pour s'arrêter à la matière et flotter dans l'air, à s'accumuler à l'intérieur de la sphère terrestre, d'une manière tout à fait contre-nature.
La fibre optique n'est pas bien isolée, ce n'est pas vrai. Ma boxe Orange est une petite bombe énergétique, en réalité. L'on sent même fréquemment dans le sol, plus ou moins partout, des sortes de chocs comme si ça déclenchait de micro-tremblements de terre. Chaque objet connecté produit le contraire de la vie: de l'ombre noire. Il faut comprendre définitivement que si les gens comme moi, à perceptions très fines, très sensibles, sont rares cela ne veut pas dire que ceux qui ne sentent rien et n'arrêtent pas d'avaler, de boire, de toucher, de respirer cela même qui les tuera à chaque connexion sont à l'abri de tout danger.
Plus d'une fois, je les ai entendues les petites voix de mes E.T. dire: "On va la posséder", de la Terre. Ils ont retroussé leurs manches et font face à la situation. Si des causes cosmiques s'additionnent à un matériel humain néfaste, peut-être ont-ils décidés d'en tirer partie. Et c'est ce qui se passera si la bêtise humaine, la malhonnêteté qui refuse de reconnaître ses erreurs, sont additionnées à des causes extérieures.




Commentaires